Pas encore d’unanimité pour négocier un deal commercial avec Trump

La commissaire au commerce Cecilia Malmstrom suggère de ne pas attendre le lendemain des élections européennes pour arriver à un accord entre les États membres et évoque le 18 mars, date du prochain conseil Affaires étranngères.
La commissaire au commerce Cecilia Malmstrom suggère de ne pas attendre le lendemain des élections européennes pour arriver à un accord entre les États membres et évoque le 18 mars, date du prochain conseil Affaires étranngères. - EPA

L ’horizon, c’est la désescalade (avec Washington, NDLR), mais ce n’est pas l’Union européenne qui a remis 20 centimes dans le juke-box avec ces déclarations ! » D’emblée, le ton était donné, même s’il faut le « décodeur ». Le secrétaire d’État français aux Affaires européennes Jean-Baptiste Lemoyne signalait ainsi, ce vendredi matin, que les menaces réitérées cette semaine par le président Trump de taxer les voitures européennes exportées vers le marché américain n’incitent guère à la précipitation, s’agissant de l’entame d’une négociation pour un accord de libre-échange transatlantique.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct