Enlèvement d’une Suissesse au Mali: la piste djihadiste confirmée

L’enlèvement d’une Suissesse à Tombouctou a été mené par des « sous-traitants » d’Al-Qaïda au Maghreb islamique, a affirmé dimanche à l’AFP une source de sécurité malienne, tandis que les autorités indiquaient n’avoir aucune information sur son sort. « L’enlèvement de la ressortissante suisse a été minutieusement préparé. Nous savons maintenant que, dans un premier temps, ce sont des sous-traitants d’Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamique) qui ont mené l’opération », a indiqué une source de sécurité à Tombouctou.

« C’est fort probable que l’otage soit restée la nuit un moment à Tombouctou, avant d’être sortie habilement de Tombouctou le matin », a ajouté la même source. « On n’a pas de nouvelle depuis l’enlèvement », a répondu de son côté le procureur Boubacar Sidiki Samaké, interrogé par la télévision publique ORTM sur d’éventuelles preuves de vie de Béatrice Stockly, une femme d’une quarantaine d’années qui revendique sa foi chrétienne, très impliquée dans les actions sociales.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct