lesoirimmo

«Il manque une vie académique»

Dix-sept heures, fin des cours. Le jour tombe sur le campus de l’Université du Luxembourg (Uni.Lu) à Belval. Les professeurs quittent les amphis, les étudiants la bibliothèque, les chercheurs leur bureau. Tous quittent le site l’air pressé… Direction les bus et les trains pour Luxembourg-Ville, Metz, Trèves ou Arlon. « Des gens qui viennent de partout : c’est la force de cette université, mais aussi sa faiblesse, constate Rolf Tarrach, ancien recteur de l’Uni.Lu de 2005 à 2015. Une grande partie des membres de l’université rentrent chez eux le soir. Avec 6.000 étudiants dont 4.000 seulement fréquentent le site, 2.000 autres étant à la faculté de droit et finances dans la capitale, il va être difficile de créer une vie universitaire autonome sur le site… » Un site qui a été financé à hauteur de 950 millions d’euros par le pays, pour assainir et revaloriser cet ancien site industriel. A l’époque, l’ancien recteur ne débordait pas d’enthousiasme.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct