L’assaillant du commissariat parisien vivait dans un foyer de réfugiés allemand

L’assaillant du commissariat parisien vivait dans un foyer de réfugiés allemand

L’homme tué cette semaine en attaquant un commissariat parisien vivait dans un foyer de demandeurs d’asile à Recklingshausen en Allemagne, qui a été perquisitionné samedi, a indiqué la police régionale.

«Aucun indice de possibles autres attaques» n’a été trouvé, ni aucun explosif, a-t-elle assuré.

« Il avait déposé des demandes d’asile partout »

Cet homme, dont l’identification est toujours en cours mais qui a été reconnu par ses proches comme un Tunisien nommé Tarek Belgacem, était un demandeur d’asile qui «depuis 2011 a voyagé à travers l’Europe et déposé des demandes d’asile partout», et «avait un passé criminel», a indiqué le ministre allemand de l’Intérieur Thomas de Maizière à la télévision ZDF.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct