Destexhe n’était pas aimé au MR, mais son départ jette le trouble

©Belga
©Belga

Entre le MR et son député et sénateur Alain Destexhe, la relation n’a jamais été simple. D’un côté, l’homme pèse 6.702 voix aux régionales de 2014 à Bruxelles. D’un autre, sa ligne dure sur l’immigration a mis plus d’une fois mal à l’aise la parti d’Olivier Chastel et Charles Michel. Façon Theo Francken, le médecin a lui aussi eu droit à quelques recadrages comme lorsqu’il avait déploré, le 21 juillet 2015 que la RTBF interviewe une femme voilée pour la fête nationale belge, ou lorsqu’il fut l’objet l’an dernier, d’un rapport du Conseil de l’Europe dénonçant un conflit d’intérêt relatif à une commission d’enquête Azerbaïdjan. « Le dossier a été classé sans suite », tonne aujourd’hui Alain Destexhe. Il n’en a pas moins été « exclu à vie » du Conseil de l’Europe, où il était député. Malgré ces orages de la vie, le MR ne s’est toutefois jamais résolu à exclure son membre droitier, même si l’envie n’a parfois pas manqué.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct