«Ma mère, l’amour et la haine de ma vie»

«
Cette expérience m’a rendue plus forte. J’étais brisée et je me suis réparée.
»
« Cette expérience m’a rendue plus forte. J’étais brisée et je me suis réparée. » - D.R.

En octobre 2015, Nikki Gemmell reçoit un coup de fil. La police. Sa mère a été retrouvée morte chez elle. Nikki peut-elle venir à la morgue et identifier le corps ? C’est le froid absolu du métal de la morgue, la terrible sensation d’abandon, le choc de la mort de sa mère, l’impression de s’éparpiller en mille morceaux. Et la suspicion : Elayn s’est-elle suicidée ? Pourquoi ? Elle avait encore des années à vivre, des petits-enfants à chérir, un job à poursuivre au parlement de la Nouvelle-Galles du Sud. Et, pourtant, des ouvriers l’ont retrouvée morte, elle avait avalé des pilules en quantité, un bouquin de Philip Nitzche, Pilule douce, gisait à ses côtés.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct