Comment l’augmentation du prix du tabac à rouler a fait reculer sa consommation

En 2015, on vendait 9.926 tonnes de tabac à rouler. En 2018, on n’en a plus vendu que 6.059 tonnes. © Dominique Duchesnes.
En 2015, on vendait 9.926 tonnes de tabac à rouler. En 2018, on n’en a plus vendu que 6.059 tonnes. © Dominique Duchesnes.

C’est la démonstration que l’antienne que répètent depuis bientôt vingt ans les militants de la santé est bien juste et efficace. A savoir que l’arme la plus efficace pour faire refluer le nombre de fumeurs est d’augmenter son prix de vente.

1 Une réduction de 39 %. Les chiffres publiés par le ministère des Finances ne laissent plus de doute : en 2015, on vendait 9.926 tonnes de tabac à rouler, un produit avec lequel le fumeur peut confectionner lui-même ses cigarettes et qui lui permettait une réduction de deux tiers du prix par rapport aux cigarettes manufacturées. En 2018, on n’en a plus vendu que 6.059 tonnes, soit une réduction de 39 % des quantités. En cause, le prix qui a augmenté de 73 % dans le même délai.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct