La chronique de Philippe Gilbert: «Un sportif ne vit pas dans sa bulle»

La chronique de Philippe Gilbert: «Un sportif ne vit pas dans sa bulle»

« Après l’expérience enrichissante de mes rubriques quotidiennes au Tour de France, que vous retrouverez quoi qu’il advienne cet été, je remercie Le Soir de m’accorder cette rubrique dès aujourd’hui car, ce n’est un secret pour personne, la période des classiques du printemps est sans doute ma préférée, celle qui m’a offert de précieuses victoires et de grands souvenirs.

À l’aube du circuit Het Nieuwsblad, de mes retrouvailles avec le public belge, j’ai envie de mettre l’accent sur les crises, diverses, que connaît notre planète. Un sportif ne vit pas dans une bulle, il écoute, il s’inquiète, il a une famille. Pas un jour n’existe sans évoquer des écorchages politiques, les crises humanitaires, les gilets jaunes, le climat. Or, très modestement, j’ai l’impression que nous avons, comme sportif de haut niveau, un rôle social à jouer pour distraire les gens d’un quotidien pas forcément commode.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct