Le cinéma Palace souffle sa première bougie et crée une autre manière d’aller au cinéma

Le cinéma Palace souffle sa première bougie et crée une autre manière d’aller au cinéma
Bruno Dalimonte.

Fin février 2018, les paris étaient ouverts : le public allait-il emprunter le chemin du Palace, en plein cœur de Bruxelles mais au milieu du grand chantier piétonnier toujours en cours ? Le défi était colossal et pluriel pour ce lieu symbolique, remis à neuf, abritant quatre salles, soit 653 fauteuils confort, un espace pour l’événementiel et un autre dédié à l’horeca. Budget annuel : 2 millions d’euros. Un premier bilan s’impose aujourd’hui après 365 jours d’une programmation midi-minuit qui assume le compromis entre les films art et essai, « crossover » et grand public. Après un an, toujours en phase de développement, le cinéma Palace s’enorgueillit d’un bilan plutôt positif même s’il y a encore du travail pour équilibrer le budget et être rentable. La barre des 100.000 spectateurs est dépassée, la technologie de pointe installée dans ce bâtiment répertorié comme le plus vieux cinéma de la ville séduit autant les professionnels que les spectateurs et le bouche-à-oreille fonctionne bien.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct