«Un moment fort de complicité entre femmes»

Meritxell a déjà hâte de remettre le couvert ce vendredi 8 mars 2019.
Meritxell a déjà hâte de remettre le couvert ce vendredi 8 mars 2019. - Guillaume Dujardin

Etiez-vous déjà engagée dans des mouvements féministes avant ?

Oui. Dès mes années d’études, à Barcelone, je faisais partie d’une assemblée d’étudiantes engagées sur cette question et, de façon générale, le féminisme a toujours été très présent dans mes groupes d’amis. Ensuite j’ai vécu cinq ans en Belgique et j’ai travaillé pour Vie féminine. Quand je suis rentrée en Espagne j’avais envie de me reconnecter au mouvement féministe qui est moins structuré qu’en Belgique. Les associations de parents, de quartier sont autant de lieux traversés par cette question.

Qu’est-ce qui vous a poussée à participer à la grève ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct