Charleroi : la facture des affaires établie à l’eurocent près

La plus grande partie des dommages reconnus pour la Ville sont à charge de Claude Despigeleer.
La plus grande partie des dommages reconnus pour la Ville sont à charge de Claude Despigeleer. - DECESARE

La facture est salée : dans une réponse à la question écrite du conseiller communal Nicolas Tzanetatos (MR), le bourgmestre Paul Magnette (PS) vient de livrer le décompte des honoraires et frais liés à la défense de la ville de Charleroi dans le cadre des dossiers politico-judiciaires où elle était partie civile. Et le montant s’élève à 235.355,03 euros en ce compris la TVA, d’application depuis 2014.

Si l’estimation des dommages s’établit à 2,342 millions, seuls 2% ont pu être récupérés, soit 57.000 euros. La différence, soit 2,285 millions, est due par un unique débiteur : l’ancien échevin PS Claude Despiegeleer dont l’avocat avait proposé un remboursement à raison de 400 euros par mois. Accepté dans un premier temps par le collège communal qui l’a annulé le mois passé, ce plan d’apurement aurait dû s’étaler sur 476 ans pour permettre le recouvrement de l’entièreté de la dette.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct