PPE: Orban assume le divorce

PPE: Orban assume le divorce

Depuis longtemps, la question n’était plus de savoir si Orban et son parti Fidesz avaient leur place au Parti populaire européen, mais si le PPE aurait un jour le courage de s’en séparer. Depuis son retour au pouvoir en Hongrie en 2010 et sa mise en place revendiquée d’une « démocratie illibérale » – comme si la démocratie pouvait souffrir de qualificatifs – les valeurs développées par Orban l’éloignaient toujours plus de celles de la démocratie chrétienne et de la construction européenne.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct