Visa pour la Flandre: et voilà les francophones, soudain, accusés d’ethnocide…

Marc Reynebeau à Hendrik Bogaert
: «
C’est de vous et de votre parti, le CD&V, qu’on devrait exiger des excuses, au regard de ce que l’histoire nous apprend des faits que vous dénoncez
»
Marc Reynebeau à Hendrik Bogaert : « C’est de vous et de votre parti, le CD&V, qu’on devrait exiger des excuses, au regard de ce que l’histoire nous apprend des faits que vous dénoncez » - Belga

Il est de vieux plats que certains aiment réchauffer dès qu’ils sentent l’approche de l’élection. Le CD&V Hendrik Bogaert n’a ainsi pas pu s’empêcher de remuer les vieilles aigreurs flamandes. C’est à la Chambre, dans le cadre de la Commission des affaires intérieures, que le député, habitué de ces sorties cinglantes, a qualifié de « génocide » les faits commis au Congo au 19e siècle, en marge non d’un débat sur des excuses à présenter au Congo mais sur l’exécution pour désertion de soldats belges durant la Première guerre mondiale.

En 2013 en effet, les proches de ces soldats avaient demandé au gouvernement de restaurer leur honneur et de leur présenter des excuses après qu’une étude ait prouvé que leur exécution était le résultat d’erreurs de procédure grossières.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct