La Banque centrale européenne sabre ses prévisions 2019

Malgré tout, Mario Draghi, le président de la BCE, se veut optimiste pour l’an prochain.
Malgré tout, Mario Draghi, le président de la BCE, se veut optimiste pour l’an prochain. - Reuters

L’économie de la zone euro traverse une mauvaise passe. Et ce n’est pas fini. Ce jeudi, la Banque centrale européenne (BCE) a littéralement sabré ses prévisions de croissance pour 2019. En décembre, malgré les signes de ralentissement de la conjoncture, elle s’attendait encore à un rythme d’expansion du PIB en volume de 1,7 %, très légèrement inférieur à ses prévisions antérieures. Désormais, ses économistes tablent, pour cette année, sur une croissance molle, à peine supérieure au pourcent.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct