Luxembourg : l’AIVE se scinde en deux

Le secteur Valorisation et Propreté a besoin d’un peu plus de souplesse dans sa gestion.
Le secteur Valorisation et Propreté a besoin d’un peu plus de souplesse dans sa gestion. - D.R.

Au sein de l’intercommunale AIVE, le Secteur Valorisation et Propreté manque d’autonomie. « En tant que secteur, il n’est pas reconnu comme une personnalité juridique », précise Georges Gondon, l’un des administrateurs de l’intercommunale. Conséquence ? La gestion du secteur manque de souplesse et donc d’efficience. « Avant d’être définitive, toute décision doit actuellement effectuer un long parcours », exemplifie encore l’administrateur libéral d’Etalle.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct