DOSSIER

Quitter Bruxelles: un peu par choix, souvent par contrainte

Quitter Bruxelles: un peu par choix, souvent par contrainte

Quand j’étais petite, j’habitais dans la banlieue d’une petite ville finlandaise où on jouait dans les rues. Je retrouve un peu cela, ici, à Rixensart. Il y a des maisons avec de l’espace, des jardins ; c’est sécurisé pour que les enfants puissent jouer. » Après avoir vécu à Bruxelles pendant plus de dix ans, Laura, jeune interprète trentenaire, vient d’emménager, avec son compagnon Charles, dans la petite commune huppée du Brabant wallon.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct