«Un futur souhaitable»

Le schéma de développement du territoire (SDT) doit succéder au Schéma de développement de l’espace régional (SDER) qui avait été approuvé en 1999. La place des villes et la création d’un réseau entre les pôles urbains sont au cœur de la réflexion.

Mais celle-ci est beaucoup plus large que cela. La structuration du territoire est une chose, mais les besoins en matière de logement, la transition énergétique, l’accès au numérique, la qualité des espaces publics, la mobilité ou la préservation du patrimoine naturel sont d’autres dimensions traitées sous la forme de perspectives à long terme.

Le SDT n’est pas un code. Comme écrit dans l’introduction, « c’est exclusivement un outil de planification stratégique situé au sommet de la hiérarchie des outils d’aménagement du territoire et d’urbanisme en Région wallonne ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct