Commentaire: vous avez dit amateurisme?

Les dirigeants de la Ligue francophone d’athlétisme (LBFA) avaient été touchés dans leur amour-propre lors du déclenchement de l’affaire de la convention rédigée avant l’Euro indoor de Glasgow (et conséquemment l’affaire Thiam) lorsque l’on avait insisté sur leur amateurisme qui était en contradiction de plus en plus flagrante avec le niveau de professionnalisme exigé désormais par leurs meilleurs athlètes. Son président avait rappelé que si les membres de son conseil d’administration sont effectivement des bénévoles élus par les clubs – ayant pour la plupart un âge avancé –, le staff, qui compte notamment un directeur technique et un responsable du haut niveau à temps plein, était tout à fait en phase avec l’athlétisme moderne.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct