À l’extérieur, Michel Preud’homme cherche la solution

©News
©News

On le sait, le Standard a le mal du voyage en phase classique. Depuis dix ans. Même cette saison, il s’exporte avec peine. Au compteur, quatre victoires seulement en quatorze rencontres de championnat. C’est peu si une formation veut réellement jouer un rôle en vue dans la lutte pour le titre. Mais de cela, on en est loin cette saison. Avant cela, comme chaque année avec sept entraîneurs en autant de saisons (Rednic en 2013, Luzon en 2014 le seul déjà qualifié avant les deux dernières rencontres de la phase classique, Riga en 2015, Ferrera en 2016, Jankovic en 2017, Sa Pinto en 2018 et aujourd’hui Preud’homme), il va falloir assurer sa présence dans les Playoffs 1. Et cela commence par aller chercher un bon résultat au Cercle. Mais comment y parvenir quand les déplacements posent autant de questions ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct