Roel Moors: «Le moment est venu de détrôner Ostende»

©Belga
©Belga

« Un café ? » Cela ne fait que deux mois que ses Giants ont enjambé le pont qui jouxte leur Lotto Arena pour emménager dans le complexe d’entraînement que le patron du Sportpaleis, membre du « board » d’Anvers, a financé. Mais Roel Moors s’y sent déjà comme à la maison. « Trois terrains, nos bureaux, une salle de fitness : un rêve et un luxe rare. Les joueurs viennent plus tôt et restent plus tard. Les jeunes peuvent approcher les pros. Cela crée une dynamique propice au haut niveau… » Son trousseau dévoile d’une porte à l’autre la fonctionnalité d’un outil aussi lumineux que l’avenir qu’il doit garantir.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct