Quitter Bruxelles: la maison quatre façades reste un must pour beaucoup de ménages

© Mathieu Golinvaux | Le Soir
© Mathieu Golinvaux | Le Soir

Dans le chef de ceux qui quittent Bruxelles pour la périphérie, l’idéal de la maison trois ou quatre façades existe bel et bien, estime Marc Dubuisson, démographe à l’Iweps (Institut wallon de l’évaluation, de la prospective et de la statistique). Le scénario est tout à fait classique. Un constat soutenu également par Filip de Maesschalck, démographe, auteur d’une étude sur les relations socio-spatiales entre Bruxelles et le Brabant flamand.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct