Trois votes cruciaux pour l’avenir du Brexit et de Theresa May

la Première ministre britannique Theresa May s’est lancée dans une bataille sur deux fronts, pour tenter d’obtenir des concessions de l’Union européenne, tout en essayant de convaincre les parlementaires de changer d’avis.
la Première ministre britannique Theresa May s’est lancée dans une bataille sur deux fronts, pour tenter d’obtenir des concessions de l’Union européenne, tout en essayant de convaincre les parlementaires de changer d’avis.

Depuis Londres,

La semaine qui s’ouvre doit être cruciale pour l’avenir du Brexit et, par ricochet, pour le futur de la Première ministre britannique, Theresa May. Le 12 mars, le Parlement doit voter sur le plan de sortie du Royaume-Uni qu’elle cherche à conclure avec l’Union européenne. Le lendemain, la Chambre des Communes devrait exclure la solution d’un départ brutal sans accord tout en acceptant une prolongation du processus au-delà de la date butoir du 29 mars.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct