Barack Obama regarde vers l’avenir, assume ses ratés et tance Donald Trump

Barack Obama regarde vers l’avenir, assume ses ratés et tance Donald Trump

L’Iran a failli gâcher la fête. En arraisonnant mardi dans le Golfe persique deux canots de l’US Navy et en capturant dix marins américains, les gardiens de la Révolution ont fait un cadeau empoisonné au président Barack Obama, à quelques heures de l’ultime discours annuel sur l’état de l’Union de ce dernier. Assurément contrarié, le chef de l’État qui rendra les clés du Bureau ovale dans un an n’a rien laissé paraître. Sous les applaudissements d’un Congrès majoritairement républicain mais sans plutôt bien disposé, Obama a évoqué, une heure durant, les grands dossiers prioritaires de la dernière année de son double mandat, et fait le bilan de celui-ci, comme l’exercice l’imposait.

Le discours de l’État de l’Union sur votre mobile

1.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct