Crash en Ethiopie: la fermeture d’espaces aériens, «une situation totalement inédite»

Les Boeing 737 bloqués au sol, en Chine.
Les Boeing 737 bloqués au sol, en Chine. - EPA

L’accumulation de fermetures d’espaces aériens est totalement inédite selon André Clodong. Mais elle répond également à une situation elle-même totalement inédite : un double crash, à quelques mois d’intervalle, d’un avion flambant neuf. « Le principe de précaution doit absolument s’imposer », estime-t-il.

On a l’impression qu’un vent de panique souffle sur les autorités aériennes. Votre avis ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct