Taxe GAFA: incapable de s’entendre, l’UE craint l’affaiblissement sur la scène internationale

Le Français Bruno Le Maire a reconnu au conseil des ministres européens des Finances qu’il fallait désormais «
aller de l’avant
» à l’OCDE concernant la taxe GAFA.
Le Français Bruno Le Maire a reconnu au conseil des ministres européens des Finances qu’il fallait désormais « aller de l’avant » à l’OCDE concernant la taxe GAFA. - EPA.

On n’est pas passé loin du double échec lors de la réunion des ministres des Finances européens, mardi.

D’une part, ceux-ci ont bel et bien enterré la proposition européenne de taxe sur les géants du net, son principal promoteur, le Français Bruno Le Maire, reconnaissant qu’il fallait désormais « aller de l’avant » à l’OCDE.

D’autre part, l’on a assisté à une manœuvre pour la moins surprenante du ministre roumain des finances, qui tient actuellement les rênes des discussions au niveau de l’UE, pour, semble-t-il, protéger certains pays tiers d’être blacklistés en matière fiscale.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct