Blake et Mortimer: «Le Dernier Pharaon transforme Bruxelles en une zone inhabitée»

Thomas Gunzig, Laurent Durieux et Jaco Van Dormael autour de François Schuiten devant la table à dessin sur laquelle est né «
Le Dernier Pharaon
».
Thomas Gunzig, Laurent Durieux et Jaco Van Dormael autour de François Schuiten devant la table à dessin sur laquelle est né « Le Dernier Pharaon ». - BRUNO DALIMONTE.

Le 28 mai 1952, dans le journal Tintin , le professeur Mortimer sortait de la chambre d’Horus frappé d’amnésie. Le cheik Abdel Razek avait effacé de sa mémoire tout souvenir de la découverte des trésors du pharaon Akhénaton dissimulés dans cette chambre secrète, sous la Grande Pyramide de Khéops. De cette aventure, il ne restait qu’une bague énigmatique au doigt de Mortimer. Abdel Razek ne lui en avait pas donné la clé.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct