Electricité: l’effet pervers des panneaux solaires

Electricité: l’effet pervers des panneaux solaires

Un jour, parce qu’on ne savait que faire de l’électricité produite la nuit par le nucléaire, la Belgique a créé le compteur bi-horaire. Soit un incitant financier qui réduit le prix de l’électron la nuit, pour encourager les gens à consommer à ce moment-là. Aujourd’hui, c’est un nouveau phénomène qui vient chambouler le secteur : le développement des renouvelables. On se retrouve parfois à 14 heures avec un pic de production photovoltaïque. Or personne ne veut de cette électricité à ce moment-là, et on ne peut pas la stocker à grande échelle. Alors n’est-il pas temps de repenser la façon dont a été conçue la tarification ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct