Rik Torfs: «Danneels incarnait une Eglise forte à une époque où la voix de l’Eglise comptait»

«
Danneels était perçu comme un progressiste alors qu’au fond, c’était plutôt un homme traditionnel
», explique Rik Torfs. © Photo News.
« Danneels était perçu comme un progressiste alors qu’au fond, c’était plutôt un homme traditionnel », explique Rik Torfs. © Photo News.

Nommé archevêque de Malines-Bruxelles en 1979, Godfried Danneels est resté primat de Belgique jusqu’à sa démission en 2010 (il avait dépassé la limite d’âge). Le cardinal a donc marqué l’Eglise belge durant trois décennies. Le recteur de la KULeuven, Rik Torfs, revient sur son parcours et nuance l’image d’un archevêque « progressiste ».

Que retiendra-t-on du cardinal Danneels ?

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct