Brussels Airlines dans le flou financier d’Eurowings

Pour améliorer la situation de sa filiale low cost, Lufthansa pourrait revoir la politique long courrier d’Eurowings, dont Brussels Airlines est théoriquement responsable.
Pour améliorer la situation de sa filiale low cost, Lufthansa pourrait revoir la politique long courrier d’Eurowings, dont Brussels Airlines est théoriquement responsable. - Belga

Plus germanique que jamais, Brussels Airlines est « profitable mais toujours pas assez ». C’est en substance la seule allusion que le groupe Lufthansa a faite de la compagnie toujours belge (mais à 100 % propriété du groupe allemand) lors de la présentation de ses résultats 2018. Profitable de combien ? Pas assez de combien ? Le Groupe Lufthansa a décidé depuis 2018 que ça ne regardait plus personne d’autre que le Groupe lui-même et ne rentre donc plus dans les détails. « Lufthansa ne communique pas de chiffres dédiés pour Brussels Airlines » doit-on se contenter de dire à la compagnie.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct