Les acteurs corpulents se font enfin une place à Hollywood

Les acteurs corpulents se font enfin une place à Hollywood
D.R.

Des marrants ou des méchants. Le con du Dîner de cons ou le Pingouin dans Batman. Au cinéma, le premier rôle, celui du héros, ne va jamais aux gros. Soyons politiquement incorrects oui, puisque scénaristes, cinéastes et directeurs de casting le sont tellement avec eux, incorrects. À quoi bon dire « rond ou ronde », « corpulents », « voluptueuses » ou « enrobés » – « bas de poitrine » dirait Depardieu dans les braies d’Obélix –, si on continue à s’attacher, avant leur talent, à leur morphologie ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct