Les bases d’une stratégie nationale en matière d’intelligence artificielle

Le think tank «
Coalition AI 4 Belgium
» recommande de se concentrer sur certains secteurs en particulier, entre autres les soins de santé et les sciences de la vie.
Le think tank « Coalition AI 4 Belgium » recommande de se concentrer sur certains secteurs en particulier, entre autres les soins de santé et les sciences de la vie. - Pierre-Yves Thienpont.

Positionner la Belgique sur la carte mondiale de l’intelligence artificielle. C’est l’ambition de la « Coalition AI 4 Belgium », un think tank regroupant une quarantaine d’experts du monde académique, des start-up, des entreprises, des pouvoirs publics… qui s’est constitué à la demande du gouvernement. Celle-ci a pour objectif de mettre l’intelligence artificielle (IA) au sommet de l’agenda politique des différents gouvernements du pays, d’inspirer le débat public sur les mesures à prendre et d’encourager le développement et le déploiement d’une IA centrée sur l’amélioration de la vie des gens. Elle doit aussi fournir au prochain gouvernement les premières briques visant à construire une stratégie nationale IA comme il en existe déjà dans de nombreux pays. C’est ce qu’elle a fait ce lundi en présentant cinq grandes recommandations.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct