Charleroi: les boues d’épuration contaminées aux PCB

Des analyses ont révélé la présence de PCB, des substances nocives pour la santé, un peu semblables à la dioxine.
Des analyses ont révélé la présence de PCB, des substances nocives pour la santé, un peu semblables à la dioxine. - D.A.

Des centaines de tonnes de boues d’épuration incinérées au lieu d’être valorisées en filière agricole : c’est la situation à laquelle l’intercommunale Igretec, qui exploite les ouvrages d’assainissement d’eaux usées de la région de Charleroi-Métropole, est confrontée depuis plus d’un an. Avec un impact non négligeable sur les finances de ses communes associées : le surcoût se chiffre en centaines de milliers d’euros, confirme-t-on chez Igretec. Un manque à gagner qui se répercute sur la collectivité. A la source : la mise à jour en février 2018 de PCB (des composants organochlorés toxiques) dans des échantillons de boues traitées à la station de Montignies-sur-Sambre, la plus importante de la zone avec une capacité de 200.000 équivalents habitants.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct