Migration: les Belges peuvent encore rêver du Québec

© Belga
© Belga

L’annonce avait provoqué un tollé le 7 février dernier. Le ministre québécois de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, Simon Jolin-Barette, annonçait l’annulation brutale des dossiers de 18.100 candidats à l’immigration permanente au Québec, dossiers qui représenteraient 40.000 à 50.000 personnes. Cette mesure s’inscrit dans le projet de loi 9 du gouvernement Legault visant à réformer l’immigration. Son but ? Accélérer la mise en place du nouveau système pensé par le gouvernement. « Dans l’ancien système, les dossiers étaient traités dans une logique de premier déposé, premier traité, sans lien avec les besoins du marché du travail québécois. Le délai d’attente était de trois ans et le taux de refus des candidats dépassait les 50 %. Le nouveau système Arrima fonctionne, lui, sur base de déclaration d’intérêt. Le candidat à l’immigration dépose cette déclaration en ligne en manifestant sa volonté d’immigrer au Québec.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct