Un premier essai de «rue scolaire» à Nivelles

Pour parler de rue scolaire, il faut des barrières déplaçables sur lesquelles a été apposé un panneau précisant ce statut de rue scolaire et indiquant l’interdiction d’y circuler.
Pour parler de rue scolaire, il faut des barrières déplaçables sur lesquelles a été apposé un panneau précisant ce statut de rue scolaire et indiquant l’interdiction d’y circuler. - V.F.

Comptant dix-sept écoles, dont plusieurs en plein centre-ville, Nivelles cherche depuis des années des solutions pour fluidifier le trafic aux heures de rentrée et de sortie de classes. Il n’y a pas de recette miracle : tout dépend notamment de la configuration des lieux. Ainsi, des « kiss and ride » aménagés à l’école du Béguinage, à l’école communale de Baulers et à l’école de la Maillebotte donnent plutôt de bons résultats.

Mais ce n’est pas envisageable partout. Dans la très étroite rue de la Religion, le long de laquelle cohabitent le siège de l’intercommunale inBW et l’institut Saint-Michel, même le croisement entre un piéton et une voiture est potentiellement dangereux. Tentée dans le passé, une interdiction d’emprunter cette rue « sauf circulation locale » n’a pas vraiment donné les résultats escomptés…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct