La Chine fait le maximum pour rassurer ses partenaires européens

L’époque où l’Europe considérait la Chine comme un pays en développement qu’il fallait traiter avec bienveillance est terminée. Face à ce nouveau « sino-scepticisme », Pékin s’est lancé dans une grande opération visant à rassurer ses partenaires.

Deux jours après que la Commission européenne ait, mercredi dernier, rendu public un document qualifiant la Chine de «  concurrent économique  » et de «  rival systématique  », Pékin annonçait donc que son ministre des Affaires étrangères Wang Yi serait à Bruxelles ce lundi pour y rencontrer ses homologues des 28. Car le pouvoir chinois prend au sérieux ce changement de ton des Européens.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct