Santé: est-il acceptable de cesser les traitements pour les plus âgés?

Les experts s’inquiètent
: «
Quel serait le sens d’une société qui refuse le droit de vieillir
?
»
Les experts s’inquiètent : « Quel serait le sens d’une société qui refuse le droit de vieillir ? »

On pensait l’idée bien loin de la réalité et plutôt réservée aux films de science-fiction comme Soleil vert, où les êtres humains « déclassés » finissent en pastilles de protéines destinées à nourrir les vivants. Mais une députée néerlandaise, Corinne Ellemeet, membre du parti GroenLinks, a fait de la diminution des traitements aux plus de 70 ans une condition sine qua non des prochaines négociations gouvernementales. Et en matière de soins de santé, quand les Pays-Bas éternuent, la Belgique s’alite. En Belgique, ce genre de décision est-il imaginable ? Tout à fait : ces derniers mois, des réflexions intenses, menées au Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE), à la Fondation Roi Baudouin et au cœur de l’Inami (dans un rapport secret que nous dévoilons ci-dessous), des suspensions de certaines opérations ou de certains soins sont clairement envisagées.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct