La défection d’une élue libérale prive la Wallonie de majorité

En rassemblant au bas mot 10.000 personnes dans les rues de Namur, la FGTB et la CSC ont gagné leur pari. © Belga.
En rassemblant au bas mot 10.000 personnes dans les rues de Namur, la FGTB et la CSC ont gagné leur pari. © Belga. - BELGA

La députée wallonne Patricia Potigny aura attendu les derniers jours de la législature pour faire parler d’elle à Namur. Mais de quelle manière ! Ce lundi, la citoyenne de Montigny-le-Tilleul a annoncé qu’elle rejoignait les rangs des Listes Destexhe en vue des élections du 26 mai prochain.

Ce faisant, elle se met en marge du groupe MR du parlement de Wallonie et elle place l’alliance MR-CDH dans de grandes difficultés : sans son apport, les deux formations alliées depuis l’été 2017 ne disposent plus de la majorité au sein de l’assemblée, puisque libéraux et humanistes ne comptent plus que 37 représentants sur 75 élus.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct