Choc des civilisations, grand remplacement: peut-on contrer ces théories?

Les témoignages de solidarité s’accumulent au mémorial de Christchurch, en hommage aux victimes de la tuerie.
Les témoignages de solidarité s’accumulent au mémorial de Christchurch, en hommage aux victimes de la tuerie. - Marty Melville/ AFP.

L’auteur du massacre de Christchurch en Nouvelle-Zélande a mis en avant le mythe du « grand remplacement » - référence à une théorie complotiste populaire dans les milieux d’extrême droite selon laquelle les « peuples européens » seraient « remplacés » par des populations non-européennes immigrées.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct