Forcer la chance

Olivia Hernaïz, «
The Worker, the Mirror and the Parrot
», diorama, médiums mixtes et audio, 2019, 3.000 euros.
Olivia Hernaïz, « The Worker, the Mirror and the Parrot », diorama, médiums mixtes et audio, 2019, 3.000 euros. - DR

La mise en garde « Don’t Push Your Luck » nous enjoint de ne pas s’aventurer trop loin, au-delà de ce qui est considéré comme raisonnable. Sous cet angle, trois artistes contemporaines – Olivia Hernaïz, Soohyun Choi et Ruth Waters – contestent le statu quo et s’interrogent : le moment est-il venu de prendre des risques ? Devons-nous seulement accepter ce qui nous est offert ? Si notre génération est statistiquement dans la pire des situations, n’est-il pas temps de forcer sa chance ? Au sein d’un espace galerie non lucratif créé par deux artistes et repris par Emmanuelle Indekeu, dans le quartier Jourdan, elles explorent les frontières entre consommation, cognition et communication.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct