Le plafond du service des créances alimentaires relevé à 2.200 euros: «une victoire pour les familles monoparentales»

© Aude Vanlathem (st.) - Le Soir
© Aude Vanlathem (st.) - Le Soir

Ce mardi la commission finances de la Chambre a adopté une proposition de loi relevant le plafond du service des créances alimentaires (SECAL) de 1.800 euros à 2.200 euros net par mois. Ce service public permet aux parents séparés d’obtenir des avances sur les pensions alimentaires impayées et de récupérer ces impayés auprès des ex-conjoints. Pour y avoir accès, les personnes lésées, principalement des mères seules, ne pouvaient dépasser un plafond de revenus de 1.800 euros net par mois. De nombreuses mères, qui dépassaient le plafond, n’avaient donc accès à ce service et se trouvaient en situation de précarité.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct