Peine alourdie en appel, Radovan Karadzic terminera ses jours dans une prison à La Haye

A l’annonce du verdict, les veuves du verdict de Srebrenica, ont chaudement applaudit.
A l’annonce du verdict, les veuves du verdict de Srebrenica, ont chaudement applaudit. - Reuters

Depuis La Haye

Vingt-quatre ans après la fin de la guerre des Balkans, le couperet de la justice est tombé. Depuis dix ans dans les geôles du tribunal pénal international de La Haye pour sa responsabilité dans le siège de Sarajevo et le massacre de Srebrenica en 1995, Radovan Karadzic (73 ans) a été condamné en appel à la peine maximum : la prison à perpétuité. Définitivement jugé coupable de génocide, crimes de guerre et crimes contre l’humanité par le Mécanisme pour les tribunaux pénaux internationaux (MTPI), qui a relayé le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY) après sa fermeture en 2017. Ce verdict alourdit la sanction de 40 ans d’emprisonnement prononcée contre lui en première instance en 2016.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Europe