la carte blanche

Brexit: l’industrie des médicaments demande des mesures pour garantir la sécurité des patients

Environ un milliard de boîtes de médicaments traversent chaque année la frontière entre le Royaume-Uni et l’Union européenne.
Environ un milliard de boîtes de médicaments traversent chaque année la frontière entre le Royaume-Uni et l’Union européenne. - Roger Milutin.

Depuis que la population britannique a voté pour quitter l’Union européenne, l’impact potentiel du Brexit sur nos systèmes de santé a commencé à se faire sentir. Pour la plupart des secteurs, les enjeux du Brexit sont d’ordre économique. Mais pour les médicaments, il en va autrement. En tant qu’industrie pharmaceutique fondée sur la recherche, les médicaments que nous fabriquons améliorent la qualité de vie et sauvent souvent la vie de patients au Royaume-Uni et en Europe.

Pour nous, la première préoccupation vis-à-vis du Brexit a toujours été de garantir la sécurité des patients et la santé publique, en particulier l’approvisionnement ininterrompu des médicaments pour les patients situés dans les 27 États membres et au Royaume-Uni.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct