Symboles indépendantistes: le président catalan cède mais attaque les autorités

Le retrait de la banderole controversée, vendredi à Barcelone.
Le retrait de la banderole controversée, vendredi à Barcelone.

Le président catalan Quim Torra, auquel les autorités espagnoles avaient ordonné de retirer les symboles indépendantistes des bâtiments régionaux à l’approche des législatives du 28 avril, a fini par céder vendredi après les avoir narguées. Mais il a annoncé sa décision de les attaquer en justice.

Vendredi midi, la banderole « pour la liberté d’opinion et d’expression » qui trônait sur la façade de la Généralité dans le centre de Barcelone a été retirée. Le Conseil électoral central avait demandé jeudi à la police catalane de la retirer avant vendredi 15 h.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct