Le carnaval d’Alost pourrait ne plus figurer à l’Unesco

Le bougmestre N-VA de la ville Christophe D’Haese défend le caractère satirique du carnaval et estime que l’UNESCO fait «
une erreur de jugement
».
Le bougmestre N-VA de la ville Christophe D’Haese défend le caractère satirique du carnaval et estime que l’UNESCO fait « une erreur de jugement ». - D.R.

La polémique concernant la présence d’un char caricaturant les juifs avec tous les stéréotypes de rigueur (nez crochu, chapeau noir, papillotes, coffres-forts, billets de banque…) au carnaval d’Alost, le 3 mars dernier, n’est pas près de s’éteindre. Elle pourrait aussi avoir raison de l’inscription de la manifestation, vieille de six cents ans, sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct