«Le cocktail national-socialiste»: le vilain lapsus de Charles Michel

L’approximation de Charles Michel s’est vite répandue sur les réseaux sociaux.
L’approximation de Charles Michel s’est vite répandue sur les réseaux sociaux. - Belga

Réunis dimanche matin à Louvain-la-Neuve, un millier de militants et de cadres du MR ont approuvé le programme du mouvement pour les élections régionales, fédérales et européennes du 26 mai prochain. A la tribune, pas un mot sur les soubresauts les plus récents, depuis le départ d’Alain Destexhe jusqu’à la défection de Patricia Potigny qui a provoqué la chute du gouvernement wallon.

On aura toutefois noté que le ministre-président Willy Borsus a été chaleureusement applaudi quand il a présenté son bilan depuis l’été 2017 : 2.000 décisions et 100 réformes ! « Et nous veillerons à ne pas donner les clés de la Wallonie à la FGTB », s’est écrié le Luxembourgeois.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct