CDH, parti décapité cherche têtes de liste

C’est dans le décor champêtre de la Vallée du Lac que Dimitri Fourny a annoncé qu’il ne se présenterait pas aux prochaines élections.
C’est dans le décor champêtre de la Vallée du Lac que Dimitri Fourny a annoncé qu’il ne se présenterait pas aux prochaines élections. - belga

Le pas de côté de Dimitri Fourny était inévitable. La présomption d’innocence n’est plus de mise dans ce monde où les informations fausses ou vraies se font et se défont à la vitesse des réseaux sociaux. Le candidat Fourny et le CDH ne pouvaient pas prendre le risque d’une campagne minée par de nouvelles révélations et des commentaires au picrate. Electeurs et électrices ne font plus dans la demi-mesure. Qu’il parle ou qu’il se taise, le député wallon était pris dans la nasse.

C’est une catastrophe pour sa formation politique. Dans le Luxembourg surtout où le CDH peut compter sur des racines profondes. En 2014, il y restait dominant. Cinq ans plus tard, il devra se passer de Benoît Lutgen, le bourgmestre de Bastogne, qui cherchera à gagner un siège au parlement européen. Mais il perd donc aussi Dimitri Fourny qui avait réussi le quatrième taux de pénétration à l’échelle de la Wallonie (14,3 %) lors du dernier scrutin régional.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct