lesoirimmo

Voitures de société: un système coûteux, inéquitable et polluant

Un des auteurs de l’étude remarque que « le coût  du système des voitures  de société est supporté  par tout le monde, pour  un bénéfice concentré chez un nombre important  de gens, surtout des plus nantis ».
Un des auteurs de l’étude remarque que « le coût du système des voitures de société est supporté par tout le monde, pour un bénéfice concentré chez un nombre important de gens, surtout des plus nantis ». - Bruno D’Alimonte

Rarement on aura connu étude aussi exhaustive. Portant de surcroît, sur un thème particulièrement sensible et très mal documenté, faute de statistiques officielles. L’étude que livrent aujourd’hui dix centres de recherche appartenant à quatre universités tombe à pic, alors que la question des voitures de société est de plus en plus au centre des attentions et qu’elle sera un des thèmes des prochaines élections. La conclusion globale de l’étude : si les voitures de société représentent un avantage pour ceux qui en disposent et pour les entreprises qui les proposent à leurs travailleurs, elles ont cependant un coût considérable pour la société. Un coût considérable pour l’Etat, un système inégalitaire, une contribution supplémentaire aux embouteillages, à la pollution et aux émissions de gaz à effet de serre.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct