Bruxelles: de nouveaux métros pour augmenter l’offre en heures de pointe

La première rame est terminée, elle n’attend plus que de réussir ses tests. La Stib l’a découverte ce lundi à San Sebastián.
La première rame est terminée, elle n’attend plus que de réussir ses tests. La Stib l’a découverte ce lundi à San Sebastián. - D.R.

Depuis San Sebastián

Dans l’usine de la CAF, dans la banlieue de San Sebastián, au Pays basque, elle attend patiemment, aux côtés de trains hollandais et italiens, de satisfaire à tous les tests. Trois ans de conception et construction, au total. Avant d’être acheminée, sans doute par la route, en morceaux, jusqu’au dépôt d’Erasme en cours de construction. De loin, les nouvelles rames de métro, nom de code M7, surnom boas (parce que, comme les M6, ses voitures ne sont pas compartimentées), ressemblent à s’y méprendre à leurs aînées.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct