lesoirimmo

Lettre du Brexit: «Les fantômes et les excentriques font bon ménage»

Les manifestants pro-européens qui ont défilé samedi dernier à Londres n’ont pas manqué de faire un arrêt devant la façade du Cabinet Office pour y apposer leurs revendications.
Les manifestants pro-européens qui ont défilé samedi dernier à Londres n’ont pas manqué de faire un arrêt devant la façade du Cabinet Office pour y apposer leurs revendications. - Henry Nicholls/Reuters.

Pour suivre la manifestation du « People’s Vote » en faveur d’un deuxième référendum sur le Brexit, je m’étais posté devant le 10 Downing Street. L’emplacement était bien choisi. Le million de marcheurs du « People’s Vote » (chiffre au pifomètre) qui défilaient entre Hyde Park et Trafalgar square dans une atmosphère joyeuse n’avaient d’yeux que pour la résidence du Premier ministre, symbole par excellence du bourbier actuel.

Pourtant, le vrai pouvoir par ces temps tourmentés du Brexit n’est plus niché dans la modeste maison de briques au bout d’une petite rue fermée au trafic. L’élégant bâtiment de style géorgien adjacent à « Number Ten » tire dans l’ombre toutes les ficelles du largage des amarres. Seule une plaque discrète à l’entrée indique le mystérieux occupant des lieux : le Cabinet Office.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct