L’Excel Mouscron a perdu son étiquette de vilain petit canard

Awoniyi fait partie des joueurs qui ont contribué au renouveau.
Awoniyi fait partie des joueurs qui ont contribué au renouveau. - P.N.

Après s’être attiré en grande partie les foudres des dirigeants, supporters et observateurs du Nord du pays après sa débâcle vécue à Eupen qui avait précipité la relégation de Malines, Mouscron avait démarré l’exercice 2018-2019 avec un 0 sur 18. Un bilan catastrophique qui avait apporté du grain à moudre à tous les détracteurs des Hurlus.

Mais une renaissance sportive a suivi l’arrivée de Bernd Storck à la tête de l’équipe. Sauvé à quatre journées de la fin du championnat, l’Excel a clairement retrouvé une légitimité, qui a trop souvent fait défaut depuis son retour au sein de l’élite. Si Mouscron n’a jamais été inquiété dans le Footbelgate, il se trouve néanmoins au cœur d’une enquête parallèle qui vise à vérifier si le club hurlu n’a pas eu recours à des transactions vers des comptes offshore. Et même si des perquisitions ont été menées à ce sujet dans les bureaux du Canonnier et au sein des domiciles de ses dirigeants, Mouscron a réussi à se faire accepter en Jupiler Pro League cette saison.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct